Utilisation de cookies
Nous utilisons des cookies pour mieux comprendre votre utilisation de ce site Web. Ceci nous permet d'améliorer votre future expérience sur notre site Web. Vous trouverez des informations détaillées sur l'utilisation des cookies dans notre politique de confidentialité. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous êtes d'accord avec l'utilisation des cookies. Vous pouvez empêcher l'installation de cookies ou les supprimer de votre ordinateur. Le fonctionnement est expliqué dans notre politique de confidentialité. Impression

NOX-A12 est en phase de développement comme traitement de combinaison dans de multiples indications oncologiques. NOXXON a récemment publié les premiers résultats de son essai clinique de phase 1/2 portant sur l’association du NOX-A12 avec le KEYTRUDA®, développé par MSD, chez des patients atteints d’un cancer métastatique colorectal ou du pancréas.

NOXXON prévoit de lancer une autre étude du NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau (glioblastome/gliome). NOX-A12 a reçu le statut de médicament orphelin pour le traitement du glioblastome aux États-Unis et du gliome en Europe.


Mécanismes d’action

NOX-A12 cible la CXCL12 (C-X-C Chemokine Ligand 12), une protéine clé de la chimiokine  (signalisation) qui agit, dans le cas du cancer, comme une passerelle de communication ou un panneau de signalisation entre les cellules tumorales et leur environnement. Elle est responsable de la prolifération tumorale, de la formation de nouveaux vaisseaux sanguins et des métastases, ainsi que de l’inhibition de l’apoptose tumorale (mort cellulaire) (source : Guo et al., 2015). NOX-A12 se lie à deux sites clés des protéines des chimiokines afin de perturber leur activité et de les détruire.

NOX-A12 est conçu pour combattre les tumeurs solides en modulant le microenvironnement tumoral de deux manières distinctes :

  • Rompre la protection tumorale en permettant aux cellules immunitaires actives, telles que les lymphocytes T, de pénétrer dans la tumeur dans le but de libérer tout le potentiel des approches immuno-oncologiques telles que les inhibiteurs de point de contrôle immunitaires*
  • Inhiber la réparation tumorale en empêchant l’attraction des « cellules de réparation » vers les tumeurs, inhibant ainsi la reprise de la croissance tumorale suite à une radiothérapie

    *Fearon, D. T. (2014). "The carcinoma-associated fibroblast expressing fibroblast activation protein and escape from immune surveillance." Cancer Immunol Res 2(3): 187-193.

Les récentes études cliniques sont disponibles sur le site clinicaltrials.gov

  • Olaptesed (NOX-A12) Alone and in Combination With Pembrolizumab in Colorectal and Pancreatic Cancer (Keynote-559)
    (ref: NCT03168139)
    Statut: en cours

Communiqués de presse récemment

Publications récemment


NOX-A12 archives des communiqués de presse

NOX-A12 archives des publications